Ça bouge chez Publifin

Si l’affaire Publifin appartient désormais au passé, l'intercommunale liégeoise n’en a pas fini de faire parler d’elle. Ce mardi 20 novembre, la ministre, Valérie De Bue, a tranché. Les rapports trimestriels remis par la société passeront d’abord par le cabinet de la ministre wallonne des Pouvoirs locaux avant d'arriver au Parlement Wallon. Le point sur l’actualité Publifin.

Le Parlement de Wallonie - source : site du Parlement

Un suivi de la Commission d’Enquête Parlementaire


Ces rapports trimestriels concernent l'avancée des réformes de la société. La commission d'enquête parlementaire les avaient recommandés suite au scandale Publifin. Ces dernières semaines, plusieurs parlementaires dénonçaient certains manquements de l’intercommunale. Parmi eux, Stéphane Hazée, chef de file Ecolo et André Antoine (cdH), président du Parlement de Wallonie. Les retards de transmission des rapports de suivi et le “refus” de Publifin de transmettre les informations directement au Parlement ne passent pas.

L’intercommunale se justifie en évoquant les données confidentielles contenues dans les deux derniers rapports. Selon plusieurs anciens administrateurs de Publifin, il s’agirait d’un accord passé en juillet dernier entre la société et le cabinet de la ministre. L’intercommunale ne communiquerait les rapports qu’au Gouvernement. Mardi, en commission de l'assemblée régionale, la Ministre des Pouvoirs locaux a assuré qu’elle transmettrait elle-même les rapports, expurgés de leurs éléments confidentiels, au Parlement Wallon.

 

Logo de la société Publifin - source : Publifin

Y-a-quelqu’un ?
 

Les dernières élections communales et provinciales ont soufflé le Conseil d’Administration de Publifin. Le CA de l’intercommunale est composé d’une double majorité provinciale et communale. Seuls trois des sept conseillers provinciaux siègent encore au CA. Les autres n’ont soit pas été réélus, soit pas encore été désignés. La première chose à faire pour Publifin est donc de compléter son conseil d’administration. Les nouveaux membres seront désignés par cooptation. Cette décision est provisoire et attendra l’Assemblé Générale du mois de juin 2019 pour être modifiée.

« La grande question maintenant c’est : "qui ira au Conseil d’Administration ?" », nous confiait un ancien administrateur de la société. Un nom circule tout de même quant à la vice-présidence du CA: Jean-Claude Jadot, échevin de la ville de Hannut. L’intéressé a commenté : “Je ne sais pas moi-même qui il y aura !”. Enfin, le 30 novembre se tiendra une autre Assemblée Générale. Celle-ci décidera de l’adoption, ou non, du nouveau nom de Publifin : Enodia. Une question persiste : qui sera présent pour ce vote ?

Astrid Maigné-Carn