Noël des Animaux 2018: une fête de coeur au service de la sensibilisation

 

Dimanche 9 décembre, la Société Royale Protectrice des Animaux (SRPA) de Liège organisait son Noël des Animaux dans son refuge de Saint-Nicolas. L'association accueillait petits, grands et animaux pour diverses activités sur l'ensemble de la journée. L'occasion de sensibiliser sur la question animale.

Cela fait plus de vingt ans que la SRPA de Liège célèbre le Noël des Animaux début décembre. Si avant 2017, l'événement se déroulait uniquement dans une cafétéria, depuis, la journée s'est développée. Cette année, le Noël des Animaux vivait sa deuxième édition sous sa nouvelle version, avec de multiples activités. Dés 10h, les enfants étaient invités à se grimer le visage aux couleurs d'animaux, ou à des ateliers de peintures, leur permettant ainsi, pour les plus jeunes d'entre eux, de découvrir les mélanges de couleurs. Des activités ludiques, en attendant le Père Noël qui, à l'heure du repas, arrivait, le panier rempli de bonbons pour les enfants. Des chants de Noël, entremêlés d'aboiements de chiens, ainsi que de séance de photographies avec le Père Noël étaient au programme.

Les plus grands étaient aussi la bienvenue. La SRPA de Liège accueillait un marché de Noël sous son châpiteau toute la journée, de 10h à 18h. Plus d'une quinzaine d'artisans établissaient leurs stands, la majorité comportant des produits pour animaux. Vêtements, jouets pour animaux, gravures... l'occasion de trouver de quoi faire le bonheur de son animal à l'approche des fêtes de Noël. La journée se termina avec la Ballade des Flambeaux. Tout le monde pouvait y participer et cela consistait en la promenade des animaux du chenil sur plusieurs kilomètres, gérée par les bénévoles mais aussi par toute personnes inscrites à l'occasion. 

                                                    Entrée du chapiteau du Noël des Animaux

 

Sensibilisation aux animaux dés le plus jeune âge

Entre plusieurs activités, la SRPA se donnait les moyens de pouvoir sensibiliser les nombreux visiteurs à sa cause : celle de l'entretien des animaux, et de la question de l'adoption de ces derniers. « On permet aux visiteurs de rencontrer les benevoles au moment de visiter les chenils. Ils leur rappellent que les animaux sont des êtres vivants et on tempère les gens qui, dans l'émotion, voudraient adopter un animal, en leur rappelant que c'est du travail. » explique Yannick Miotto, organisateur de l'événement et membre de la SRPA depuis sept ans. « On essaye aussi d'insuffler le bon message aux enfants. Qu'ils sachent comment aborder un chien, sachent que c'est un être vivant, et à travers notre animation avec l'ASBL Un chien pour un sourire, sachent comment aborder un chien dans le respect de ce dernier. » Une association actif depuis plusieurs années avec la SRPA, notamment pour le Noël des Animaux. «  Ils font des sensibilisations pour les jeunes enfants. Tout cela est très important car ça évite des accidents. C'est aussi primordial une collaboration entre refuges et/ou associations. On a tous la même optique : aider les animaux. » raconte Fabrice Renard, inspecteur de la Société Royale Protectrice des Animaux.

Ceci rejoint l'ambition qui était la clef de la création du Noël des Animaux : « C'est une fête de Noël, donc de cœur. Par cette fête, on essaye premièrement de sensibiliser les gens au fait qu'il y a des centaines d'animaux qui restent au refuge à l'aube des fêtes. La deuxième chose, c'est de sensibiliser les gens aussi à aider, que ce soit en don d'argent ou de nourriture. Ces dons permettent de continuer et de subsister ici au sein de la SRPA. » Des dons qui sont de moins en moins nombreux d'années en années à cause du pouvoir d'achat limité de la population, selon Fabrice Renard « On doit se battre au quotidien pour arriver à subsister. En guise d'exemple : pour que notre ASBL continue, il faut 1.7M d'euros chaque année... il faut la trouver cette somme, ce qui n'est pas toujours évident. Parfois on finit l'année avec un budget très limite» se confie l'inspecteur.

Le Noël des Animaux 2018 de la Société Royale Protectrice des Animaux liégeoise mêlait chants de Noël entre les enfants et le Père Noël, ateliers de sensibilisation pour les plus jeunes, marché et balades dans une ambiance familiale et détendue. Plusieurs familles en ont profité pour repartir avec un nouveau compagnon cette journée-là, non sans être renseigné par les 70 bénévoles présents pour l'événement. Cette "fête de coeur", comme le nomme Fabrice Renard, n'est pas exclusif à Liège. Dans la plupart des 90 refuges du pays, des journées semblables s'organisent tout au long du mois de décembre. 

 

Antoine Dazin

Crédit illustration: ©AdeB Photographers